• Matmatah et Louise Attaque

    Durant toute mon enfance le long voyage de base fut Montpellier Lameur soit le tout sud de la France direction la Bretagne... Innutil de dire que dans ce genre de longs trajets, toute distraction est la bienvenue !!!

    C'est donc ainsi que je fu bercer par Louise Attaque et Matmatah, deux groupes que j'ai eu la chance de voir en concert cette année. Ces lives ne m'ont pas du tout déçus, bien au contraire : ils m'ont donné envi de redécouvrir cette musique ancré en moi depuis ... pfiou depuis lontemps ^^.

    Ré écouter m'a surtout servi à mieux comprendre ses parôle cachant souvent un double sens ou des messages que l'oreille des banbin ne perçoit pas forcément... Voici donc les paroles d'une chanson que j'apprecie particuliérement, car " n'oublions pas que tous les dictateurs ont d'abord étaient élus démocratiquement " ( Tristan Nihouarn ) .

     

     

    Alzheimer

    Septembre arriva comme la plus claire des missives
    Les vendanges avancées d'une vengeance tardive
    Jamais on ne trouva tel scénario pour un James Bond
    God bless America et tout le reste du tiers-monde

    Avril se terminant, nous en colle une dans les gencives
    Ne trouvez-vous donc pas l'Histoire un peu répétitive ?
    Même si nous n'étions rien cet hiver 1933
    Du fond des couilles de nos grands-pères
    Nous n'avions jamais prévu ça
    Du fond du cœur de nos grand-mères
    Nous ne voulons plus jamais ça.

    Tomorrow already knows the rise and fall of the rose

    Septembre un an plus tard, a déjà pointé ses ogives
    Parce qu'aujourd'hui la folie se doit d'être expéditive
    N'avons-nous pas le temps de leur donner la moindre chance ?
    Selon les dires de nos amis et de leur présidence
    Laissons la poésie aux ministères de la défense

    Avril ramasse les premiers fruits de la guerre préventive
    Pourris, à vomir devant l'homme par qui la « paix » arrive
    Du pétrole et du sang pour un peu plus d'or à Fort Knox
    La meilleure façon de gagner du fric, c'est à l'intox
    La décadence d'une Amérique, à contempler sur Fox

    Quatre années que nous attendions ces soirées de novembre
    Faisons pleuvoir les confettis pour couvrir les cendres
    Le monde entier attend son nouveau super-président
    Accordez donc le droit de vote à nos vieux continents
    Les caprices de gamins, on en fait moins ces derniers temps.

    Ou alors régressons fatalement,
    Eternellement. Des débutants.
    Avec la peur comme exutoire à l'ignorance
    Alzheimer en prof d'histoire de nos enfances.
     
     
     

    parole et photo : Matmatah


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :